Formation : Certificat Interuniversitaire Européen en Développement et Innovations sociales
brochure

Comprendre l'innovation sociale en maîtrisant les transformations des politiques sociales

Les organisations agréées bénéficient d'un tarif préférentiel grâce à l'octroi d'un subside de la COCOF. 

Objectif résumé

À l’issue de la formation, l’étudiant est capable de :

  • Comprendre l'innovation sociale et ses enjeux
  • Mettre en perspective les fondements et les grandes orientations des politiques sociales, 
  • Proposer des outils innovants 
  • Développer des actions en partenariat et en réseau.
Contenu résumé

Ce Certificat s’adresse à vous, professionnels du secteur social, assistant social, conseiller en insertion, chef de projet, intervenant social…. qui souhaitez comprendre les transformations et évolutions sociales et institutionnelles à partir de vos pratiques en suscitant de nouvelles manières d’appréhender les situations de votre travail quotidien.

Un éventail d’outils innovants, de réflexions, de cas pratiques à travers des modules variés vous seront proposés. L’objectif étant de vous former aux outils innovants pour concevoir et mettre en œuvre un projet collectif ou individuel, pouvoir développer une expertise propre aux dispositifs de financements. L’accent sera mis sur les modalités de prise en charge de projets concrets et aidera aussi à développer des liens et des collaborations par le biais d’un réseau d’universités participantes.

Les maîtres mots de cette formation : professionnaliser le secteur de l’action sociale en pleine mutation, sensibiliser les travailleurs quant à leur pratique professionnelle, susciter des automatismes innovants à travers les pratiques.

Les intervenants à cette formation proviennent tant du monde académique que de fédérations sectorielles et du terrain permettant un enseignement alliant théorie et pratique.

Cette formation s’articule autour de 4 modules, d’un séminaire européen de recherches, d’un cycle de conférences et de séminaires ainsi que d’un travail de fin de formation:

1)LES NOUVELLES POLITIQUES SOCIALES- Approfondissement des composantes des politiques sociales (transformation, constitution, instruments, réflexions, études de cas..)

2)DE L’INSTITUTION AUX DISPOSITIFS- Modes d’interventions des administrations, analyse du processus de renouvellement au niveau local et supra-local, quelles formes d’innovation, comprendre le fonctionnement de dispositifs dans la réinsertion à partir d’études de cas...

3)LES PRATIQUES PROFESSIONNELLES DU TRAVAIL SOCIAL- De la réglementation à l’innovation-Réflexions autour de la professionnalité et des pratiques professionnelles, méthodologie de gestion de projets non marchands. Echanges et exemples pratiques de formes de novations et d’innovations.

4) LES USAGERS ET SERVICES A LA PERSONNE-  Analyse des enjeux des transformations, politiques de l’usager et rapports avec les organisations sociales. Soutien pédagogique pour le travail de fin de formation.

+la participation à un séminaire européen de recherches en travail social- REFUTS

+une Chaire en Travail, Développement et Innovations Sociales (séminaires et conférences)

Points forts
  • Professionnaliser le secteur de l’action sociale en pleine mutation
  • Sensibiliser les travailleurs quant à leur pratique professionnelle
  • Susciter des automatismes innovants à travers les pratiques
Public Cible
  • Professionnel du social
  • Chef de projet
  • Assistant social
  • Conseiller en insertion
  • Educateur
  • Responsable de service d'aide familiale
  • Travailleur associatif
Session(s) disponible(s)

Oui : Cliquez ici pour voir les détails

Brochure

Intitulé Certificat Interuniversitaire Européen en Développement et Innovations sociales
Institution(s) organisatrice(s)
  • Université libre de Bruxelles (Organisatrice)
  • FeBISP (Partenaire)
  • IEIAS (Partenaire)
  • Université de Liège (Partenaire)
  • Université du Luxembourg (Partenaire)
Organisateur
Faculté de Philosophie et Sciences sociales
Domaines
  • Société - Société
Nombre de crédits 15
Objectifs

À l’issue de la formation, l’étudiant est capable de :

  • Mettre en perspective les fondements et les grandes orientations des politiques sociales, 
  • Sensibiliser les travailleurs sociaux quant à leurs pratiques en suscitant de nouvelles manières d’appréhender les situations de travail.
  • Concevoir et mettre en œuvre un projet d'unité ou de service ;
  • Participer à la construction de projets individuels ou collectifs et assurer leur suivi ;
  • Offrir aux travailleurs les outils innovants pour concevoir et mettre en œuvre un projet collectif ou individuel, et pouvoir ainsi développer une expertise propre aux financements et modalités de prise en charge de celui-ci.
  • Développer des actions en partenariat et en réseau ;
Acquis à l'issue de la formation

À l’issue de la formation, l’étudiant est capable de :

  • Comprendre les enejeux de l'innovation sociale
  • Mettre en perspective les fondements et les grandes orientations des politiques sociales, 
  • Sensibiliser les travailleurs sociaux quant à leurs pratiques en suscitant de nouvelles manières d’appréhender les situations de travail.
  • Concevoir et mettre en œuvre un projet innovant d'unité ou de service
  • Participer à la construction de projets individuels ou collectifs et assurer leur suivi
  • Proposer aux travailleurs les outils innovants pour concevoir et mettre en œuvre un projet collectif ou individuel, et pouvoir ainsi développer une expertise propre aux financements et modalités de prise en charge de celui-ci
  • Développer des actions en partenariat et en réseau.
Contenu

Cette formation de 15 crédits s’adresse aux personnes engagées dans l’action sociale qui souhaitez en comprendre les transformations et évolutions politiques, sociales et institutionnelles à partir de leurs pratiques.

Soucieuse d’armer les acteurs du travail social d’outils pertinents leur permettant d’être à la base de nouvelles innovations sociales, la formation propose un ensemble de modules de cours alliant théorie et pratique mais également une participation à un stage intensif de recherche dans le cadre du Réseau Européen de Formation Universitaire en Travail Social (REFUTS) ainsi qu’à un cycle de formations et conférences organisées à l’Université libre de Bruxelles. Ce faisant, l’étudiant suivant la formation bénéficie d’une certification de trois universités différentes ainsi que d’un Certificat Européen de Formation Universitaire en Travail Social regroupant un réseau de 11 universités de sept pays différents.

Les atouts sont donc nombreux notamment de pouvoir tisser des liens et collaborations avec des participants étrangers à travers les institutions membres du réseau européen ainsi qu’au niveau local lors des journées de formation.

L’enseignement est basé sur des exposés théoriques et pratiques utilisant un langage clair et des méthodes interdisciplinaires dans le cadre desquelles les interventions et échanges avec les participants sont encouragés. Pour chaque journée de cours, les intervenants proviennent tant du monde académique que de fédérations sectorielles ainsi que du terrain.

Un portfolio sera rédigé par chaque étudiant et servira à faire le lien entre les cours de chaque module et la pratique professionnelle.

Les cours sont donnés en français.

Programme de cours:

  • Module 1 : Les « Nouvelles » Politiques Sociales
  • Module 2 : De l’institution aux dispositifs(
  • Module 3 : Pratiques professionnelles du Travail Social
  • Module 4 : Usagers et Service à la personne
  • Module 5 : Séminaire intensif européen de recherches(
  • Module 6 : Chaire en Travail, développement et Innovations Sociales 
  • Travail de fin de formation
Type de formation
Catégorie Certifiante
Durée
Durée Longue (plus de 15 jours)
Reconnaissance Certificat interuniversitaire
Prérequis

L’admission se fait sur dossier. Celui-ci est basé sur les études et formations suivies par le candidat, sur son expérience professionnelle ainsi que sur la motivation du candidat à suivre la formation. Un diplôme de premier cycle supérieur ou équivalent est demandé.

Le dossier sera évalué par le jury d’admission la formation. L’accès via la VAE est possible sur dossier. 

Méthodologie

L’enseignement est basé sur des exposés théoriques et pratiques utilisant un langage clair et des méthodes interdisciplinaires dans le cadre desquelles les interventions et échanges avec les participants sont encouragés. Pour chaque journée de cours, les intervenants proviennent tant du monde académique que de fédérations sectorielles ainsi que du terrain.

Les cours sont donnés en français.

Langues
  • Français
Entité organisatrice

Centre de Formation continue en Sciences humaines et sociales
CFCSHS
Av. F. D. Roosevelt, 50 - CP 160/26
1050 Bruxelles
Belgique
Tel: +32 2 650 45 80
Courriel: formcont.SHS@ulb.ac.be

Responsable Académique
  • ARTOIS Pierre
Contact Administratif CFC SHS
Tel: 02 650 45 80
formcont.shs@ulb.ac.be

Responsable Académique
ARTOIS Pierre

Intervenant-e-s
AVANZO Sébastien
Doctorant et chercheur au sein de l'équipe DULBEA GENRE, Sébastien Avanzo est assistant auprès de la Faculté des Sciences Politiques et Sociales de l'Université Libre de Bruxelles et est l'auteur de plusieurs communications dont: "Les Organismes d'Insertion Socioprofessionnelle Bruxellois à l'épreuve de l'activation".

HAAS Claude
Claude Haas est maître de conférences en sciences sociales et en travail social depuis la création de l'Université du Luxembourg en 2003. il est directeur d'études du baccalauréat en sciences sociales et pédagogiques depuis 2005. Auparavant, il a travaillé pendant 10 ans à Institut d'études éducatives et sociales, où il était en charge de différents projets concernant la formation et l'emploi des personnes handicapées ou la mise en œuvre de nouvelles technologies dans les environnements éducatifs. Son principal axe de recherche réside dans la poursuite du développement de la "théorie des échelles" dans le cadre du projet Matrix-Research. Plus spécifiquement, et en ce qui concerne le travail social, il travaille sur un concept de travail social en tant que travail de bricolage relationnel, sensible à l'échelle. Dans ce contexte, il prépare

HAMZAOUI Mejed
Mejed Hamzaoui est docteur en Sciences sociales, orientation Sciences du travail, de l'Université libre de Bruxelles. Il mène, depuis les années quatre-vingt-dix, des recherches dans le domaine du travail social. Il est assistant-coordonnateur de la licence en Sciences du travail à l’ULB et chargé d’enseignement à l'IRUSSA de l'Université de Reims Champagne Ardenne (France)

HAMZAOUI Mejed
Professeur, Faculté de Philosophie et Sciences sociales de l’ULB.

LIMBACH-REICH Arthur
Arthur Limbach-Reich est assistant professeur en sciences sociales et sciences d'éducation à l'Université du Luxembourg. Il est responsable du service d'accueil et d'accompagnement des étudiants en situation d'handicap. En outre il est membre et expert national à L'Academic Network of European Disability Experts (ANED). Il a obtenu ses diplômes en sciences d'éducation en 1990 et en psychologie en 1992. Au cours de son travail professionnel au secteur handicap (1993-2003), il a passé son doctorat en 2001 dans la domaine d'automutilations des personnes gravement handicapées et les réactions de l'environnement professionnel. De 1997 à 2003, il a enseigné à l'IEES en éducation spéciale ainsi qu' en pédagogie inclusive. Avec la création de l'Université du Luxembourg, il est l'un des très rares pionniers dans l'établissement du travail au sein des personnes en situation d'handicap dans l'enseignement supérieur de science sociale et éducative. En travaillant sur l'intégration des personnes handicapées il a initié différentes enquêtes sur l'accessibilité et les obstacles à l'Université du Luxembourg et il a analysé les processus d'exclusion et inclusion dans le système d'éducation nationale.

MARTHALER Thomas
Thomas Marthaler est maître de conférences en travail social à l'Université du Luxembourg. Après ses études en sciences de l'éducation et travail social à l'université technique de Dresde (Allemagne), il a travaillé sur des projets de recherche sur les jeunes en Saxe et sur les familles en Allemagne. De 2002 à 2013, il a travaillé comme assistant scientifique et conférencier à l'Université de Kassel sur les théories et l'histoire du travail social, la réglementation et l'organisation du bien-être des enfants et des jeunes dans une perspective internationale. Il est titulaire d'un doctorat en politique sociale de l'Université de Kassel. Sa thèse de doctorat portait sur les paradigmes de la famille en droit allemand de 1900 à nos jours. Il a été le chercheur principal du projet "Droit et travail social transnational - normes juridiques de la protection de l'enfance en Afrique". En 2010, il a été conférencier invité en pédagogie sociale à l'Universidade Federal de Pelotas, au Brésil.

VIAL Tatiana
Tatiana Vial est directrice adjointe au FEBISP (Fédération Bruxelloise des organismes d'Insertion SocioProfessionnelle et d'Économie Sociale d'Insertion) où elle assure, en soutien de la direction, la mise en œuvre des priorités de la fédération, plus particulièrement sur les matières liées aux politiques d'Emploi et d'Économie Sociale d'Insertion (ESI). Elle représente la fédération dans les différents organes liés à ces matières. Tatiana Vanessa Vial Gosser est chargée notamment des relations avec Actiris et le Cabinet du ministre de l'Emploi. Elle suit également de près le travail effectué par les Missions locales.

VRANCKEN Didier
Docteur à l'Institut d'Etudes politiques de Paris, Didier Vrancken est professeur de Sociologie à l'Université de Liège où il dirige le Centre de Recherche et d'Intervention sociologiques. A côté de ses fonctions actuelles de Président de l'Institut des sciences humaines et sociales de l'ULg, il est Vice-président de l'Association internationale de sociologie (AISLF) et à ce titre, prépare son prochain congrès de 2012 à Rabat. Le thème en sera : penser l'incertain. Didier Vrancken est également l'auteur de plusieurs rapports belges et internationaux relatifs au statut de la personne âgée et de la problématique des retraites, aux politiques de santé (mentale) et au concept d'État social actif (plusieurs sont parus en tant que rapports de la Fondations Roi Baudouin). Il est également l'auteur de rapports sur le Plan Marshall déployé en Région wallonne. Il déploie également un grand nombre d'activités éditoriales, en particulier auprès de la maison d'éditions De Boeck et Larcier (Département De Boeck Université).


Choisissez une session :

Intervention possible des fonds de l'APEF 

  • Formation complète 2019