Formation : Certificat d’Université en Genre et Sexualité
brochure

Osez le genre !

Objectif résumé
  • S’approprier les concepts et utiliser les outils des études de genre.
  • Combattre les inégalités et les discriminations.
Contenu résumé

Chaque unité d’enseignement (« UE ») représente 5 crédits ECTS et se répartit en 8 après-midi de 4 heures de cours chacune.

Pour obtenir le certificat, il faut suivre l’UE de base ainsi qu’une des trois UE thématiques proposées :

  • Corps, identités et sexualités
  • Egalité et discrimination
  • Arts, corps et représentations

L’évaluation de fin d’année se faisant sur base de la défense orale d’un portfolio.

A noter, l’inscription à une UE thématique supplémentaire est possible.

Points forts
  • Formation de haut niveau combinant expertises académique et associative, analytique et professionnelle, enseignant-e-s universitaires et spécialistes de terrain. 
  • Pédagogie active.
Public Cible

Ce certificat s’adresse principalement aux :

  • Travailleuses et travailleurs psycho-sociaux 
  • Educatrices et éducateurs 
  • Travailleuses et travailleurs associatifs
  • Travailleuses et travailleurs de l’éducation permanente
  • Syndicats
  • Enseignant·e·s, formatrices et formateurs
  • Animatrices et animateurs
  • Personnes en recherche d’une formation continue complète sur le genre et la sexualité
Session(s) disponible(s)

Oui : Cliquez ici pour voir les détails

Brochure

Intitulé Certificat d’Université en Genre et Sexualité
Institution(s) organisatrice(s)
  • ULB (Organisatrice)
  • ENSAV La Cambre (Partenaire)
Organisateur
Faculté de Philosophie et Sciences sociales
Domaines
  • Société - Sciences Humaines
Nombre de crédits 10
Objectifs

Les questions liées au genre et à la sexualité alimentent quotidiennement le débat public. Les discriminations liées au genre, au sexe et à la sexualité sont sans cesse dénoncées. Harcèlement, sexisme, inégalités salariales, antiféminisme, violences conjugales, viols, homophobie, transphobie, stéréotypes de genre, avortement, éducation à la sexualité… sont des enjeux cruciaux de nos démocraties.

Présent dans les travaux universitaires depuis quelques décennies, le genre, comme concept et grille d’analyse, traverse toutes les disciplines. Mobilisé également par le monde associatif, le genre s’impose comme un outil majeur pour décrypter et expliquer la vie en société.

Ce certificat a donc pour objectif de mieux appréhender le genre : le définir, en saisir sa complexité et sa richesse, le décliner dans diverses disciplines et thématiques.

Savoir, savoir-faire et savoir-être seront combinés pour vous former aux enjeux d’aujourd’hui et de demain, à une éducation résolument citoyenne.

Acquis à l'issue de la formation

A l’issue de cette formation :

  • Vous appréhenderez mieux la complexité et la richesse du genre.
  • Vous pourrez mettre en pratique certains outils des études de genre.
  • Vous ne verrez plus la société de la même manière.
  • Vous deviendrez des actrices et acteurs de changement.
Contenu

Le certificat se compose d’une unité d’enseignement (UE) de base et d’une unité d’enseignement thématique, au choix parmi les 3 unités d’enseignement proposées. De plus, l’inscription à une UE thématique supplémentaire est possible.

Unité d’enseignement de base (8 x 4 heures – 5 crédits ECTS) :

  1. Le genre dans tous ses états (Patricia MELOTTE et Valérie PIETTE)
  2. Des stéréotypes à la discrimination – 1ère partie (Marie-France ZICOT)
  3. Des stéréotypes à la discrimination – 2ème partie (Marie-France ZICOT)
  4. Langues et culture (Laurence ROSIER)
  5. Politiques d'égalité (coordinateur : David PATERNOTTE)
  6. Intersectionnalité : richesses et faiblesses (Noura AMER)
  7. Eduquer et enseigner (Nadine PLATEAU et Audrey HEINE)
  8. Territoires et espaces publics (Irène ZEILINGER)

 

Unités d’enseignement (UE) thématiques, au choix :

UE "Egalité et discrimination" (8 x 4 heures – 5 crédits ECTS) :

  1. Genre et droit
  2. Santé et précarité (Judith RACAPÉ)
  3. Mouvements sociaux et féminismes (Aurélie AROMATARIO)
  4. Application des politiques de genre dans l'emploi (en Région de Bruxelles-Capitale) (Muriel SIMON et Françoise GOFFINET)
  5. Gender mainstreaming (Katlijn DEMUYNCK)
  6. Travail et inégalités : perspectives européennes (Danièle MEULDERS)
  7. Europe et politique de Genre (Nicole DEWANDRE, Agnès HUBERT et Viviane MAZZICHI)
  8. Genre et développement (Maria MARTIN DE ALMAGRON)

 

UE "Corps, identités et sexualités" (8 x 4 heures – 5 crédits ECTS) :

  1. Harcèlement et sexisme et Droits sexuels et reproductifs (Patricia MELOTTE et Valérie PIETTE)
  2. Domination et violences conjugales (Josiane CORUZZI)
  3. Adolescence et sexualité (Fabienne BLOC et Sarah MILLER)
  4. Avortement : un droit fondamental des femmes (Dominique ROYNET)
  5. Les personnes trans* : identités et droits (Chloé LEROY et Louis LUCTHIVISTE)
  6. Parcours identitaires des LGB : se construire entre pressions et normes (Myriam MONHEIM)
  7. Du corps objet de représentations au corps sujet de ressentis (Michèle KEYAERT et Fabienne BLOC)
  8. Viols et violences (Christine GILLES et Emmanuelle PIET)

 

UE "Arts, corps et représentations" (8 x 4 heures – 5 crédits ECTS) :

  1. Art, genre, psychanalyse (Séphora THOMAS)
  2. Goût exquis, « Pédesthétique », subversion ou obédience (Antoine PICKELS)
  3. « World Wide Witches » (Lucille CALMEL)
  4. Stylisme et corps pluriels (Pierre DARAS et Nathalie KHAN)
  5. La beauté et le regard au cinéma (Caroline GODART)
  6. Transgenre, genre d’art (Jean-Biche et Antoine PICKELS)
  7. Danse contemporaine, genre et sexualité (Olivier HESPEL)
  8. Genre et institutions culturelles (Mylène LAUZON et Anne THUOT)

 

Pour l’obtention du certificat, aux 2 unités d’enseignement, s’ajoute la défense orale d’un portfolio.

Type de formation
Catégorie Certifiante
Durée
Durée Longue (plus de 15 jours)
Reconnaissance Certificat d'Université
Méthodologie
  • Pédagogie active.
  • L’évaluation se fera sur base de la défense orale d’un portfolio.
Langues
  • Français
Entité organisatrice

Centre de Formation continue en Sciences humaines et sociales
CFCSHS
Av. F. D. Roosevelt, 50 - CP 160/26
1050 Bruxelles
Belgique
Tel: +32 2 650 45 80
Courriel: formcont.SHS@ulb.ac.be

Responsable Académique
  • HENNAUT Benoît
  • MÉLOTTE Patricia
  • PIETTE Valérie
Contact Administratif CFC SHS - Formation continue Sciences humaines et sociales
Tel: 02 650 45 80
formcont.shs@ulb.ac.be

Responsable Académique
HENNAUT Benoît
Directeur de l’ENSAV La Cambre depuis septembre 2017. Spécialiste des arts de la scène contemporaine, il a auparavant travaillé dans diverses institutions culturelles en France et en Belgique. Romaniste de formation, il est Docteur en langues et lettres de l’ULB et de l’EHESS (Paris).

MÉLOTTE Patricia
Docteure en psychologie sociale, elle a réalisé sa thèse sur la réaction des femmes à des propos sexistes. Elle est actuellement cheffe de projet du plan diversité à l’ULB.

PIETTE Valérie
ULB, Professeure à la Faculté de Philosophie et Sciences sociales.

Intervenant-e-s
AMER Noura
Présidente d’AWSA-Be asbl (Arab Women’s Solidarity Association-Belgium), coordinatrice de la Maison des Femmes-LES asbl (Molenbeek), licenciée en psychopédagogie de l’Université Libanaise, Master en psychologie clinique de l’ULB, doctorante en psychologie sociale et interculturelle au CeSCup (ULB).

AROMATARIO Aurélie
Disposant d’une expérience professionnelle dans le secteur associatif féministe, elle travaille sur les questions liées au genre, à la sexualité ainsi qu’au féminisme et aux mouvements sociaux. Sa thèse porte sur le corps comme outil et enjeu de résistance aux assignations de genre.

BERNARD Diane
Professeure à l’Université Saint-Louis - Bruxelles, elle y enseigne la philosophie, le droit et la théorie du droit. Ses recherches, nourries notamment de psychanalyse, sont consacrées aux fondements du droit. Elle co-préside par ailleurs l’asbl Fem&LAW, qui rassemble des femmes juristes féministes, dans l’objectif de mettre le féminisme en action dans le droit et le droit au service du féminisme.

BLOC Fabienne
Psy pour enfants/adolescent·e·s et chargée de recherche en éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle en FWB. A une expérience de 25 ans en centre de planning familial en qualité d'animatrice en EVRAS et en tant qu'accueillante et thérapeute. Co-auteure avec Valérie Piette du livre "Jouissez sans entraves ? Sexualité, citoyenneté et liberté" en 2016. A réalisé une recherche intitulée "Pour une approche citoyenne et égalitaire de l'EVRAS" en collaboration avec l'Université des Femmes, en 2017. Sa recherche actuelle se situe autour de la thématique des productions pornographiques et de la manière de les aborder avec les adolescent·e·s, en collaboration avec la FCPPF.

CALMEL Lucille
Performeuse, metteuse en scène, écrivaine, pédagogue et curatrice, elle a vécu à Montpellier où elle a initié le collectif « Les Trifides », puis dirigé avec Mathias Beyler la compagnie théâtrale « myrtilles » ainsi que « .lacooperative », lieu de recherche et de résidence transdisciplinaire. À Bruxelles, elle développe depuis 2005 en chair et en ligne des performances, laboratoires et événements. Elle enseigne la performance à l'école supérieure d'art d'Avignon de 2013 à 2015, à La Cambre depuis 2011, et la médiation culturelle à l'Université Paris-Est Marne-La-Vallée depuis 2017. http://www.myrtilles.org/news/ http://vimeo.com/lucillecalmel

CORUZZI Josiane
Directrice de l’asbl Solidarité Femmes et refuge pour femmes battues à La Louvière, association spécialisée dans les violences faites aux femmes et en particulier les violences dites « conjugales » : accompagnement des victimes, prévention des violences, formation des professionnels, information du public, lobbying. Y travaillant depuis 1987, elle y a exercé diverses fonctions : intervenante psychosociale, responsable du secteur éducation permanente, coordinatrice de plusieurs projets européens et internationaux (programme Daphné, CGRI...), interventions publiques, juriste, formatrice et actuellement directrice.

DARAS Pierre
Diplômé? de l’ENSAV La Cambre en Stylisme et création de mode en 2005, il obtient également le diplôme de l’agrégation a? La Cambre en 2006. Depuis 2007, il est directeur artistique chez BaseDesign, studio de graphisme et d’identité? visuelle. Il y travaille pour La Monnaie, Scabal, Hampton Bays, Modo Brussels, Marie Jo Haute Lingerie, Kipling, Ultramegalore, Delvaux, etc. Il est aujourd’hui professeur dans l’Atelier de Stylisme et création de mode.

DEMUYNCK Katlijn
Katlijn Demuynck a développé son expertise en matière de genre en travaillant en tant que consultante pour différents organes des Nations Unies. Elle a continué à appliquer cette expertise dans un cadre belge en accompagnant des institutions, entreprises et organisations qui ont besoin de soutien pour développer et mettre en œuvre des stratégies d'égalité des chances, plus particulièrement le gender mainstreaming et le gender budgeting. Elle est l'une des fondatrices de Genderatwork, une société de conseil spécialisée dans les questions de genre et diversité.

DEWANDRE Nicole
Ingénieure civile et économiste (UCL), elle a ensuite effectué une maîtrise en recherche opérationnelle à l’Université de Californie (Berkeley) et une licence en philosophie à l’ULB. Aujourd’hui, Nicole Dewandre est conseillère à la Direction générale « Réseaux de Communication, du Contenu et la Technologie » (DG CONNECT) de la Commission européenne, où elle travaille sur les questions sociétales liées au numérique. Elle s’est notamment spécialisée sur la promotion de l’égalité des genres dans la recherche scientifique en Europe.

GILLES Christine
ULB, Faculté de Médecine.

GODART Caroline
Chargée de cours à l'IHECS. Elle a obtenu un doctorat en littérature comparée de l'Université Rutgers (USA) en 2014, et son premier livre, The Dimensions of Difference: Space, Time, and Bodies in Women's Cinema and Continental Philosophy est paru en 2016 chez Rowman and Littlefield (UK).

GOFFINET Françoise
Institut pour l’égalité des femmes et des hommes (IEFH).

HEINE Audrey
Licenciée en sciences psychologiques, est actuellement assistante à l'Université libre de Bruxelles et attachée à la Direction de l'égalité des Chances du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle réalise un doctorat sur les processus de construction identitaire des enfants d'immigrés en lien avec les contacts qu'ils entretiennent avec le pays d'origine de leurs parents. Elle a rédigé plusieurs articles et anime différentes formations sur ces thèmes.

HESPEL Olivier
Journaliste de formation (ULB), critique et dramaturge, il travaille principalement à L’L, lieu de recherche expérimentale en arts de la scène. En tant que dramaturge indépendant, il est également partenaire extérieur au Théâtre de L’Ancre (Charleroi), même si c’est avant tout avec des chorégraphes qu’il développe son travail. Aujourd’hui, il collabore principalement avec Ayelen Parolin, Meytal Blanaru, Erika Zueneli et le tandem Florencia Demestri & Samuel Lefeuvre (LOG). Par ailleurs, auteur d’une monographie sur Robyn Orlin (Fantaisiste rebelle, éditions de L’Attribut, 2007), il a suivi par la suite trois créations de cette artiste d’origine sud-africaine, en tant qu’œil extérieur ou dramaturge. Davantage en tant que critique, il développe des ateliers d’écriture critique et modère/gère des débats-discussions autour des arts de la scène. Dans ce dernier cadre, il travaille avec le festival Uzès danse depuis son édition 2009.

HUBERT Agnès

JEAN-BICHE
Illustrateur (diplômé de La Cambre), performeur, maquilleur, et initiateur des « Nuits Bas Nylon ». Il a collaboré avec Yves-Noël Genod, An Pierlé, Damien Jalet, Pierre Droulers, Laetitia Bica, Mademoiselle Jean, Dominique Thirion, Thierry Smits… et apparaît aujourd’hui régulièrement au Manko cabaret, à Paris. http://jean-biche.tumblr.com

KEYAERT Michèle
Psychologue agrégée de l'enseignement supérieur (ULB), psychanalyste (SBP), elle a une expérience professionnelle de 40 ans en centre de planning familial. Formatrice à l'accueil, à l'accompagnement de l'IVG, à l'EVRAS et aux questions de maltraitance.

KHAN Nathalie
Enseignant l’histoire et la théorie de la Mode à la Central Saint Martins et au London College of Fashion, elle est aussi intervenante pour Sotheby à New York ainsi qu’à l’université de Bologne et à l’école de Mode et de Design Conde Nast à Londres. Enfin, elle est également conférencière à La Cambre. Théoricienne, elle écrit sur les médias liés à la mode contemporaine et sur l’impact des nouvelles technologies sur le défilé de mode et la photographie de mode. Ses récentes publications : ‘Cutting the Fashion Body: Why the fashion image is no longer still, (Fashion Theory, Bloomsbury 2011), ‘Sealing the moment: the non-narrative fashion films of Ruth Hogben and Gareth Pugh’ (Fashion, Film and Consumption, Intellect 2012), ainsi que 'Fashion as Mythology – Considerations on the legacy of Alexander McQueen’ (Fashion Cultures Revisited, Routledge 2013).

LAUZON Mylène
Depuis 1998, Mylène travaille avec des artistes de la scène et au sein d’institutions culturelles en assumant différentes fonctions. Parmi ses publications, on peut souligner son premier livre, Holeulone, qui est paru en 2006 aux éditions Le Quartanier et Chorégraphies, six espaces de danse-écriture qui lui a succédé chez le même éditeur. Directrice de La Maison du Spectacle - La Bellone depuis 2015, elle y développe un projet institutionnel qui met au centre les processus de création, les réflexions qui y sont liées et la nécessité de dialogues dramaturgiques.

LEROY Chloé
Doctorante en droit à l’ULB, elle a complété ses études de droit par un master de spécialisation en études de genre. Elle coordonne également l’Equality Law Clinic, qui mobilise des étudiant·e·s en droit dans un objectif d’égalité et de non-discrimination. Cette clinique juridique s’est particulièrement engagée aux côtés des personnes trans* depuis plusieurs années.

LUCTHIVISTE Louis

MARTIN DE ALMAGRO Maria

MAZZICHI Viviane

MEULDERS Danièle
Danièle Meulders est professeure à l’Université libre de Bruxelles où elle dirige l’équipe de recherche « Economie et Genre » du Département d’économie appliquée (DULBEA) de la Solvay Brussels School of Economics and Management. Elle a aussi enseigné à l’Université de Genève et à l’Université de Strasbourg.

MILLER Sarah
De nationalités belge et suédoise, elle a été sensibilisée très jeune aux différences, tant politiques que culturelles, qu'il existe entre les pays en terme d'égalité des genres. Cette De nationalités belge et suédoise, elle a été sensibilisée très jeune aux différences, tant politiques que culturelles, qu'il existe entre les pays en terme d'égalité des genres. Cette sensibilisation l'a menée à la psychologie sociale et interculturelle, domaine dans lequel elle travaille actuellement comme assistante-doctorante à l'ULB. Elle a souhaité compléter cette formation par un second master en psychologie clinique, une formation continue en sexologie clinique, et de nombreuses formations courtes non universitaires. Parallèlement, elle travaille à mi-temps dans un centre de planning familial et de sexologie, dans lequel elle remplit les fonctions d'accueillante, de sexologue clinicienne (consultations), d'accompagnante psychologique dans le cadre des IVG, et d'animatrice EVRAS (éducation à la vie relationnelle, affective, et sexuelle) dans les milieux scolaires et festivaliers. Depuis 2015, elle participe également à des formations pour enseignant-e-s du secondaire sur la thématique de l'usage d'internet chez les adolescent-e-s.

MONHEIM Myriam
Licenciée en Psychologie clinique et sociale (ULB - 1995). Psychothérapeute systémique (CEFORES - 1999), formatrice et superviseuse de travailleurs psycho-sociaux. Pratique clinique dans le domaine psychosocial et de la promotion de la santé, dont la santé sexuelle ; expertise des thématiques LGBT.

MÉLOTTE Patricia
Docteure en psychologie sociale, elle a réalisé sa thèse sur la réaction des femmes à des propos sexistes. Elle est actuellement cheffe de projet du plan diversité à l’ULB.

PATERNOTTE David
David Paternotte (Université libre de Bruxelles) est chargé de cours à l’Université libre de Bruxelles, où il (co)dirige l’Atelier Genre(s) et Sexualité(s) et STRIGES. Il préside aussi le comité de gestion du Master de spécialisation interuniversitaire en études de genre de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ses travaux portent sur genre, sexualité et mouvements sociaux, avec un intérêt particulier pour les mobilisations transnationales et, plus récemment, les mouvements anti-genre. Ses publications comprennent le livre Revendiquer le “mariage gay”: Belgique, France, Espagne (2011) et de nombreux ouvrages collectifs, dont The Lesbian and Gay Movement and the State (2011), LGBT Activism and the Making of Europe: A Rainbow Europe? (2014), le Ashgate Research Companion to Lesbian and Gay Activism(2015) et Anti-Gender Campaigns in Europe : Mobilizing against Equality (2017).

PICKELS Antoine
D’abord plasticien, performeur et cinéaste expérimental, il écrit et met en scène à partir des années 1990. Parallèlement, il accompagne l’essor de la danse contemporaine. Il a par ailleurs une activité permanente d’éditeur, de curateur ou de programmateur, dans les secteurs les plus divers. Après avoir dirigé La Bellone et assuré la direction artistique du Festival Trouble aux Halles, il est conseiller artistique du Cifas et curateur de SIGNAL, événement d’art vivant dans l’espace public. Il enseigne à La Cambre et à l'ESAC et intervient régulièrement dans d’autres contextes universitaires ou en écoles d'art.

PIET Emmanuel
Médecin Départemental de Protection Maternelle et Infantile en Seine-Saint-Denis, chargée de la planification familiale (122 centres), du comité départemental de prévention des agressions sexuelles et de la maltraitance aux enfants, des campagnes de prévention excision mariage forcé. Présidente du Collectif Féministe Contre le Viol.

PIETTE Valérie
ULB, Professeure à la Faculté de Philosophie et Sciences sociales.

PLATEAU Nadine
Présidente de la commission enseignement du Conseil des femmes francophones de Belgique, elle a également co-fondé la Chronique féministe, revue de l’Université des femmes, en 1982 ainsi que Sophia, le réseau belge d’études de genre, en 1989.

RACAPÉ Judith

ROSIER Laurence
Laurence Rosier (Université libre de Bruxelles) est docteure en philosophie et lettres. Elle est professeure de linguistique, d’analyse du discours et de didactique du français. Auteure de nombreux ouvrages, elle a coécrit, avec M.A. Paveau, La langue française : passions et polémiques (Vuibert, 2008). Spécialiste de la citation, sa thèse publiée sous le titre Le discours rapporté : histoire, théories, pratiques a reçu le prix de l’essai Léopold Rosy de l’Académie belge des langues et lettres. Elle a également collaboré au Dictionnaire Colette qui va paraître cette année (Pléiade) en rédigeant les notices narrateur/monologue intérieur/discours rapporté. Son petit traité de l’insulte (réédité en 2009) a aussi connu un vif succès. Elle dirige également une revue internationale de linguistique qu’elle a créée il y a trois ans avec sa collègue Laura Calabrese Le discours et la langue. Avec son compagnon Christophe Holemans, elle a organisé deux expositions consacrées aux décrottoirs de Bruxelles (Halles saint Géry 2011, ULB 2012) qui a donné lieu à un ouvrage trilingue : Décrottoirs ! publié aux éditions Racine en 2012. En 2015, elle est commissaire de l’exposition Salope et autres noms d’oiselles qui est montée à l’ULB (avec ULB Culture). Enfin, début novembre est paru son dernier ouvrage intitulé L’insulte… aux femmes (180°, 2017).

ROYNET Dominique
ULB, Faculté de Médecine.

SIMON Muriel
Sociologue (ULB), elle a également collaboré au Service de lutte contre la pauvreté et chez Unia. Depuis 2015, elle est consultante diversité et personne de référence pour les matières liées au genre et à l’orientation sexuelle chez Actiris, auprès d’entreprises privées et d’institutions publiques pour l’élaboration et la mise en œuvre d’une politique de diversité.

THOMAS Séphora
Licenciée en Histoire de l’art, spécialisée dans l’art des femmes au XXe siècle. Professeure à La Cambre elle est aussi psychanalyste et travaille à ce titre à OOTB (Out of the Box) et dans son cabinet privé. Plasticienne (collages), elle est aussi l’auteure de nombreux textes sur l’art.

THUOT Anne
Metteure en scène, performeuse et professeure de théâtre. Elle travaille depuis trois ans au projet Lydia Richardson qui est un projet multiforme ainsi qu’à des propositions scéniques qui aborde d’une façon ou d’une autres des questions liées au colonialismes et à la sexualité.

ZEILINGER Irène
Titulaire d’un master en Sociologie de l’Université de Vienne, elle a plus de 15 ans d’expérience professionnelle dans différents contextes, généralement en lien avec la lutte contre les violences faites aux femme : formatrice d'auto-défense pour femmes, consultante en droits humaines et responsabilité sociale des entreprises et activiste. Elle est aujourd’hui Directrice exécutive de l’asbl Garance.

ZICOT Marie-France
Enseignante de formation, agrégée en français-histoire. Responsable depuis 2004 du projet « Pour une éducation à l’égalité des genres » aux CEMÉA (Centres d’Entraînement aux Méthodes d’Éducation Active), mouvement d’éducation populaire : formation d’adultes, animation de groupes de jeunes, conférences, diverses publications, dont une étude exploratoire sur les stéréotypes sexués dans les manuels.